Suivi des salariés

Pour mieux anticiper l’avenir ! 

Petit rappel : les visites médicales sont obligatoires !

L’employeur, tenu d’une obligation de sécurité de résultat, doit s’assurer de l’effectivité des visites médicales (des visites d’embauche, des visites systématiques,…).

Les différentes visites sont obligatoires, et ni le salarié, ni l’employeur, à qui incombe une obligation de sécurité, ne peuvent s’y soustraire.

La déclaration de la surveillance de vos salariés est essentielle

En qualité d’employeur, vous avez la responsabilité de déterminer le classement de vos salariés en trois catégories :

• Surveillance Individuelle Renforcée : SIR

• Surveillance Individuelle Adaptée : SIA

• Surveillance Individuelle Simple : SIS

Vous pouvez réaliser cette classification sur les conseils de votre médecin du travail.

En cas de doute, n’hésitez pas !

Classification, comment s’y retrouver ?

Le suivi de santé dépend de la classification de vos salariés qui détermine la périodicité des visites.

1. « SIR - Surveillance Renforcée »

Qui ?

Vos salariés sont « SIR – Surveillance Renforcée » s’ils sont exposés aux risques suivants :

– Catégorie 1 : Amiante; Plomb ; CMR (1A et 1B) ; Agents biologiques (groupe 3 et 4) ; Rayonnements ionisants ; Milieu hyperbare ; Chute de hauteur lors d’un montage ou démo

– Catégorie 2 : -de 18 ans affectés à des postes dangereux ; Travaux sous tension ; Travaux avec autorisation de conduite ; Recours à de la manutention au-delà de 55 Kg

– Catégorie 3 : Après avis du médecin du travail et du CHSCT, l’employeur peut compléter la liste des postes présentant des risques particuliers. Cette liste doit être motivée par écrit et transmise au Service de Santé au Travail.

Votre Suivi Santé au Travail

Avant la prise de poste, un examen médical d’aptitude à l’embauche est réalisé par le médecin et le médecin collaborateur. Par la suite, un entretien intermédiaire sera mené tous les 2 ans et un examen médical d’aptitude périodique tous les 4 ans.

Dans le cas de salariés soumis à des rayonnements ionisants de type A, un examen médical d’aptitude périodique doit être réalisé tous les ans.

Attestations

Une fiche d’aptitude est délivrée lors de l’Examen Médical d’Aptitude à l’Embauche et de l’Examen Médical d’Aptitude Périodique. Une attestation de suivi est remise lors de l’Entretien Intermédiaire.

2. « SIA - Surveillance Adaptée »

Qui ?

Vos salariés sont « SIA – Surveillance Adaptée » s’ils sont : Femmes enceintes ou allaitantes ; Travailleurs handicapés (RQTH) ou en invalidité ; Travailleurs temporaires ; Travailleurs de nuit ; Travaux exposés à des champs électromagnétiques ; Exposition à des agents biologiques cat.2 ; – de 18 ans sans risques particuliers.

Votre Suivi Santé au Travail

3 mois après la prise de poste, une VIP initiale est organisée par le médecin, le médecin collaborateur, l’interne et l’infirmière. Une Visite Individuelle de Prévention Périodique sera ensuite réalisée tous les 3 ans.

Attestations

Une Attestation de Suivi est délivrée pour les femmes enceintes, les travailleurs handicapés ou en invalidité, qu’il sera possible d’orienter vers le médecin du travail pour avis.

3. « SIS - Surveillance Simple »

Qui ?

Si vos salariés ne sont pas exposés à des risques particuliers, ils sont « SIS – Surveillance simple ».

Votre Suivi Santé au Travail

3 mois après la prise de poste, une VIP initiale est organisée par le médecin, le médecin collaborateur, l’interne et l’infirmière. Une Visite Individuelle de Prévention Périodique sera ensuite réalisée tous les 3 ans.

Attestations

Une Attestation de Suivi est délivrée pour les femmes enceintes, les travailleurs handicapés ou en invalidité, qu’il sera possible d’orienter vers le médecin du travail pour avis.

Le suivi de santé de vos salariés peut parfois nécessiter d’autres visites

la visite de pré-reprise

La visite de pré-reprise a lieu pendant un arrêt de travail, après 3 mois d’arrêt de travail. Elle n’entraîne aucune conséquence sur l’arrêt de travail et vise à favoriser le maintien dans l’emploi.

La visite de pré-reprise peut-être réalisée à l’initiative du salarié, du médecin traitant ou du médecin conseil de l’Assurance maladie.

la visite de reprise

Demandée par l’employeur, la visite de reprise doit être effectuée par le médecin du travail dans les 8 jours à compter de la reprise du travail après un congé maternité, une absence pour cause de maladie professionnelle, ou une absence d’au moins 30 jours pour cause d’accident du travail, de maladie ou d’accident non professionnel.

La visite de reprise permet d’évaluer l’aptitude du salarié à reprendre son poste. Le médecin du travail peut préconiser le maintien de l’arrêt de travail, l’aménagement, l’adaptation du poste ou le reclassement du salarié en cas d’inaptitude.

la visite à la demande

Une visite peut être réalisée par le médecin du travail à la demande du salarié, de l’employeur ou du médecin du travail.

examens complémentaires

Des examens complémentaires (Explorations Fonctionnelles Respiratoires (EFR), analyse d’urine, visiotest, test auditif…) peuvent être effectués au centre ou en entreprise, à la demande du médecin.

Risques professionnels : Ne misez pas sur le hasard !

Savez-vous que le SIM’Up vous accompagne pour réagir concrètement et efficacement ?

Contactez-nous !